Investissement locatif dans l’ancien : est-ce une bonne affaire ?

Vous désirez investir dans l’immobilier et votre choix s’est arrêté sur l’investissement locatif ? Il est temps maintenant de choisir la nature du bien, neuf ou ancien. En se basant sur de nombreux critères, investir dans l’ancien semble être la meilleure option, mais à condition que le propriétaire prenne bien ses précautions. On vous dit tout sur ce type d’investissement.

Avant l’achat du bien

Il faut prendre des précautions avant l’achat même. Si vous vous lancez dans un projet d’investissement locatif dans l’ancien, vous devez choisir le bien minutieusement. Il ne suffit pas de trouver un appartement qui vous plaise. Celui-ci doit répondre à des critères de recherches des loueurs pour s’assurer de trouver un locataire rapidement.

Ensuite, il faut tenir compte de la rentabilité financière du bien. Pourrez-vous ajuster le loyer avec les charges de copropriétés et les remboursements mensuels ? A combien s’élèvent les impôts ? Y a-t-il des imprévus ? Bref, il faut tout d’abord se poser quelques questions, et ce avant même de choisir la nature du bien en question. 

Ce qu’il faut prendre en compte pour l’investissement locatif dans l’ancien

Comme vous le savez, pour qu’un investissement locatif soit rentable, il faut que les vacances locatives durent le moins longtemps possible. L’ancien ne fait pas exception. Afin de réduire le temps où le bien n’est pas loué, considérez quelques critères. En effet, tout repose premièrement sur le choix du bien.

Appartement deux pièces, studio ou maison ? Vous avez largement le choix, mais il faut tout de même savoir que les studios sont plus recherchés car ils sont moins chers. Ils vous assurent de trouver un locataire rapidement. Par contre, ces types de locataires déménagent très souvent. Ils sont bien moins stables que ceux qui optent pour les appartements deux pièces.

De plus, il faut choisir la meilleure zone géographique. Un bien situé en centre-ville peut être loué sans interruption, la demande étant toujours importante. Un studio pour étudiant aura plus de chances d’être loué s’il se trouve à proximité d’une université. De même, si le bien est situé dans un quartier commode (proximité des commerces et des transports en commun…), vous pouvez être sûr de trouver rapidement un locataire.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

L’investissement locatif dans l’ancien présente des avantages non négligeables pour les investisseurs. Tout d’abord, vous bénéficiez du prix réduit au m2. En effet, comme il faut souvent prévoir des travaux, les biens anciens sont mis en vente à un prix plus attractif que les biens neufs. En revanche, il faut estimer le prix des travaux avec précision pour être sûr de faire une bonne affaire.

Tenez compte du montant total des travaux et du montant de loyer à fixer pour déterminer si le placement est rentable. L’avantage, c’est que le bien rénové aura plus de valeur sur le marché immobilier si vous comptez le revendre à l’avenir. Par ailleurs, le montant de ces travaux est déduit directement des loyers, outre les travaux d’agrandissement. Cela constitue un très grand avantage pour les investisseurs. Enfin, il ne faut pas oublier les dispositifs fiscaux qui peuvent s’appliquer comme Pinel, Malraux, le régime déficit foncier et bien d’autres.

Quoi qu’il en soit, comme tout investissement, il présente aussi des risques d’où l’intérêt de faire appel à un cabinet de conseil comme carre-investisseur.fr. Par exemple, en ce qui concerne la rénovation, ce n’est pas toujours évident de trouver un chef de chantier. De plus, il faut mettre les installations anciennes aux normes actuelles afin de garantir la sécurité et le confort des occupants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *