La côte d’albâtre à vélo électrique

Entre campagne et mer, 2 ou 3 journées pour se promener au rythme de l’eau et des forêts à vélo électrique, dans un lieu enchanteur qui a émerveillé beaucoup de peintres impressionnistes.

De Dieppe à Osmoy-Saint-Valery à vélo électrique

Entre Fécamp et Le Tréport, on trouve un agréable port de pêche et de loisir… Avec des bateaux reliant les côtes anglaises de Douvres et de Newhaven. Dès le Moyen Age, les célèbres chasse-marées transportaient le poisson dieppois juste pêché à Rouen et à Paris. Puis, un énorme château surplombe ce lieu chargé d’histoire, qui s’articule aux alentours de l’église gothique Saint-Jacques. Car cette église contient plus d’une centaine de gargouilles. Une grande place recouverte d’une pelouse verte jouxte une très grande plage de galets avec, en derrière de luxueuses maisons, construites pour la plupart à l’époque de la prise de conscience des bains de mer, au début du 19ème siècle. Puis, 5 tables de lecture montrent une découverte impressionniste de cette partie de la ville encadrée de falaises abruptes. On retrouve sans plus tarder la splendide résidence des Hacquenouville datant du 16ème siècle, qui héberge la mairie de Rouxmesnil-Bouteilles.

Ensuite, perchée sur un pic, on découvre la forteresse médiévale d’Arques-la-Bataille, surplombant les cuvettes de l’Eaulne, de la Varenne et de la Béthune. À partir de l’église gothique, le parcours atteint les étangs encerclant la base de loisirs de la Varenne. Equipée au niveau de la Béthune, la splendide Avenue verte fait, sur 45 Km, l’une des attractions du cheminement pour circulation des vélos entre Londres et Paris. Un itinéraire plat et en campagne parsemé de charmants bourgs, tel Osmoy-Saint-Valery, où la gentilhommière préserve 2 500 pommiers.

De Osmoy-Saint-Valery à Forges-Les-Eaux

Sur votre droite, un plus loin, se présente le campanile tors de Bures. Alors que de grandes cultures céréaliers envahissent l’espace agrémenté de bosses et de boqueteaux. On contemple les arrondis des tours du château de Mesnières, avant d’atteindre la vallée de Neufchâtel, centre du pays de Bray et du célèbre fromage en forme de cœur. Ensuite, avec son terrain particulier à l’allure de boutonnière, le pays de Bray offre un agréable maillage de bois, de tourbières, de haies, ceinturé de forêts et de collines, où poussent orchidées et papillons rares.

Ne loupez pas les bâtisses pittoresques à pans de bois, avec briques ou torchis, alors que la promenade se prolonge sans encombre en direction de Forges-les-Eaux. Après une évolution importante apportée par les gisements de fer, qui furent utilisés à partir de l’époque gallo-romaine, cette ville prend un nouveau souffle grâce aux avantages ferrugineux de ses sources. Une halte thermale se développe ici au milieu du 16ème et du 19ème siècle, en même temps d’une faïencerie raffinée.

À voir obligatoirement… Le musée des ivoires, à Dieppe

Au cœur du château panoramique de Dieppe, une exposition offre une multitude d’objets fabriqués en ivoire. Sont également évoqués, la riche histoire de la marine dieppoise sur les océans, le talent de multiples peintres en période de détente (Braque, Renoir, Pissarro…), de la même manière que les œuvres du musicien Camille Saint-Saëns. Enfin, des emplacements sont prévus pour stationner le vélo électrique en toute sécurité.

À voir obligatoirement… Le château de Mesnières-En-Bray

Son look Renaissance fait penser aux constructions de la vallée de la Loire, avec ses douves, son canal, son parc animalier, ses jardins à la française qui agrémentent la maison qui contient un escalier en queue de paon, une chapelle castrale, des Cerfs et un grand nombre de salles de réception.

De Forges-Les-Eaux à Saint-Saëns

On retourne sur le chemin quelques instants sans quitter son vélo électrique… Tout près des sources de l’Epte et de l’Andelle. Un détour dans les bois donne la possibilité d’apercevoir les restes de l’abbaye cistercienne de Beaubec, surplombant un petit étang. Arrivant au pied du mont Gripon, une  chaussée de crètes file en direction du campanile en forme de hache de l’église Sainte-Geneviève… Avant de tourner en prenant la direction de Fontaine-en-Bray, ensuite de Massy et de son étonnant labyrinthe végétal de 5 000 hêtres. Puis Bully, le bourg de Martincamp était dans le passé le domaine d’habiles potiers.

Enfin, on entre dans la grande et giboyeuse forêt d’Eawy, qui couvre plus de 7 000 ha. En roulant à vélo électrique près du Légendaire gouffre du Puits merveilleux. Au nord, caché sous des arbres qui dépassent 30 m de hauteur, le val Ygot était l’un des 400 pas de tir de lancement de V1 au cours de la 2ème Guerre mondiale. Nommée halte verte, Saint-Saëns propose après coup une diversité de façades historiques qui rappellent la richesse des tanneurs. L’église de style architectural néo-roman est ornée d’inestimables vitraux du 15ème et du 16ème siècle.

De Saint-Saëns à Dieppe

On se promène au fil de la Varenne, rivière très poissonneuse, bordée de résidences et de grasses prairies. Arrêt au musée de la Pomme et du Cidre, à Rosay, et à Muchedent… Plus de 200 bisons sont élevés en compagnie de daims, de biches et de cerfs. Maintenant, il faut changer de vallée pour mettre à jour, à partir de Longueville, les bords de la Scie. Puis, en longeant le fleuve côtier, il faut prendre un peu de temps dans le bourg d’Offranville.

En plus de l’if millénaire de l’église, on y contemple de splendides colombiers et le parc floral où la rose est privilégiée… Avec en plus 18 jardins thématiques. Une petite piste pour circulation des vélos mène jusqu’à l’estuaire de la Scie, qui arrive dans la baie de Pourville. La corniche de la Côte aux Hérons continue, au pied du mont Robin, les variations des falaises de craie, avec plusieurs blockhaus et le golf de Dieppe.

À voir obligatoirement… Le musée Mathon-Durand. Neufchâtel-En-Bray

Dans cette maison bourgeoise avec de nombreux colombages sont montrés les différents travaux des ouvriers locaux… La fabrication de fromages, le grand savoir-faire des potiers, des faïenciers, des sabotiers, des tonneliers et des bourreliers. On y voit aussi des ferronneries sur des meubles d’époque, des coiffes et coiffures brayonnes, un pressoir à pommes.

Information importante :

Dans tous ces arrêts, il sera possible de recharger la batterie du vélo électrique.

Le site le-veloelectrique.com vous sera de bon conseil pour entretenir votre vélo électrique et pour organiser vos sorties.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *