Quel matériau choisir pour la tuyauterie ?

L’assemblage et l’installation de la tuyauterie en plomberie ne sont plus le secteur limité du métal cuivreux. De récentes matières comme le CPVC ou le PER sont utilisées de manière plus intensive à l’intérieur l’habitat par les plombiers.

Le cuivre est le matériau traditionnel par excellence pour la tuyauterie

Depuis bien longtemps, le métal cuivreux garanti l’essentiel des exécutions des installations d’approvisionnement en eau, qu’elle soit chaude ou froide. Il se vend sous 2 formes : en couronnes de deux à cinquante mètres (métal cuivreux recuit) ou en tubes rigides d’un à cinq mètres (métal cuivreux écroui). Recuit, il est assez maniable, mais recuit, il s’utilise dans la mise en place de tous les circuits d’eau encastrés. Toutes les installations apparentes seront, cependant, en métal cuivreux écroui.

Mise en œuvre d’un raccordement en cuivre sur une tuyauterie

La tuyauterie de l’implantation est impérativement en métal cuivreux “recuit” en couronne quand elle est encastrée . Préservé par une protection (gaine) annelée, vous pourrez l’enrober à l’intérieur du plâtre, au fond d’une rainure ou le dissimuler à l’intérieur ou derrière des cloisons ou des parements de mur.

  • En visible, l’installation se fera avec des tubes. Les coudes seront à ce moment-là faits en brasant des éléments déjà mis en forme ou en courbant le tube. Pour cela, le métal cuivreux est avant tout monté à température dans le but de le « recuire » ensuite, il est mis en forme avec un appareil de cintrage (cintreuse).
  • À l’intention des novices, les systèmes de raccordement exempt de soudure (jonctions, coudes…) s’installent par vissage ou emboîtement.

Raccord souder

Si vous n’avez pas de quoi les braser, vous pouvez choisir entre les systèmes de raccordement à emboîtement, ceux à dispositif d’étanchéité Gripp ou les systèmes de raccordement bicône à olive.

Les systèmes de raccordement à braser font face à tous les besoins. On peut choisir : les manchons qui sont pour les liaisons de tuyaux bout à bout, les coudes, les tés, les chapeaux de gendarmes dans le but de passer sur un autre tube lors d’un carrefour de tuyauteries.

Raccord à emboitement

À l’aide du système de raccordement à emboîtement, le tube entre à l’intérieur d’un fourreau, ensuite, il s’introduit dans un genre de dispositif d’étanchéité torique qui possède d’une tête avec des crans empêchant le retour en arrière. Rudimentaire mais efficace !

Le coupe-tube

Le coupe-tuyau est essentiel dans le but de couper net le métal cuivreux. À tous les tours, la roue au carbure pénètre un peu plus à l’intérieur du tube.

Les avantages du cuivre

  • Durabilité – Résistance considérable. Ce qui entraîne une épaisseur minimum des tubes ce qui donne une discrétion acceptable, ce qui simplifie l’intégration.
  • Facile à mettre en œuvres et solides. Les systèmes de raccordement exempt de soudure seront à la portée du novice, avec un outillage réduit.
  • Moins onéreux

Les inconvénients du cuivre

  • C’est un excellent élément conducteur d’électricité et de chaleur. Ce qui entraîne des pertes de calories non négligeables à l’intérieur de la tuyauterie de l’eau chaude.
  • Puis, les systèmes de raccordement sans brasure augmentent énormément le coût d’une implantation.
  • Enfin, les systèmes de raccordement à braser et le cintrage des tubes demandent un certain nombre d’outils spécialisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *