Ouvrir une chambre d’hôtes : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Les chambres d’hôtes et les gîtes ont le vent en poupe, que ce soit en ville ou à la campagne. Pour ceux qui souhaitent s’engager dans cette aventure, l’idée de lancer et de faire fructifier sa propre affaire est intéressante. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut foncer tête baissée. Ouvrir une chambre d’hôtes est une activité prenante et nécessite le respect de nombreuses normes bien définies.

Déclaration préalable auprès de la mairie

Si vous envisagez d’ouvrir une chambre d’hôtes, sachez qu’il faut avant tout effectuer une déclaration préalable, au moyen d’un formulaire, auprès du maire de la commune où est situé l’établissement.

Cette déclaration indiquera notamment :

  • l’identité et l’adresse du propriétaire
  • l’adresse de l’établissement
  • le nombre de pièces et le nombre de lits qui le composent
  • la ou les périodes prévisionnelles de location.

Si l’une de ces informations venait à changer, vous devrez effectuer une nouvelle déclaration auprès de la mairie.

L’équipement minimal

Une chambre d’hôtes doit comporter un minimum d’équipements. On doit notamment y trouver :

  • Un lit et des meubles (armoire, commode, table de chevet, etc.)
  • Des murs et des sols bien isolés (isolation acoustique et thermique)
  • Un accès à des sanitaires.

Notez néanmoins que dans le cadre d’une adhésion à un réseau ou un label, d’autres conditions pourraient vous être imposées, notamment par rapport aux surfaces.

licence chambre hôte

Respecter la réglementation relative aux débits de boissons

Si vous comptez servir de l’alcool dans le cadre de votre activité, il vous faudra suivre une formation pour une licence de chambre d’hôtes, comme l’indique le site Debitboissons.fr. La législation est en effet stricte en ce qui concerne les débits de boissons. Vous devez ainsi suivre un stage de licence dans la commune d’implantation de votre établissement. Cette formation se déroule sur 2,5 jours (soit 20 heures) pour les nouveaux exploitants. Elle ne dure en revanche qu’une seule journée pour les exploitants disposant de plus de 10 années d’expérience. Ce stage permet la délivrance d’une licence III ou IV, selon la nature des boissons alcoolisées servies ou vendues.

A quoi sert un stage licence pour une chambre d’hôtes ?

Une licence est avant tout obligatoire pour l’ouverture de votre établissement. Mais au-delà de ce caractère contraignant, le suivi d’un stage licence constitue aussi une opportunité pour les gérants de chambres d’hôtes. La formation est en effet encadrée par des professionnels. Elle leur permettra d’en savoir davantage par rapport aux contraintes liées à leur activité. La lutte contre l’alcoolisme et les nuisances sonores fait par exemple partie des sujets abordés lors de la formation. Vous serez également informé sur les différentes démarches liées au lancement d’un débit de boissons et le transfert d’une licence. À l’issue de la formation, l’exploitant se voit d’ailleurs délivré une attestation Cerfa.

Comme vous l’aurez constaté, l’ouverture d’une chambre d’hôtes nécessite le respect de nombreuses normes bien définies. Il est essentiel de suivre toutes les démarches et de bien penser votre projet pour réussir dans votre future activité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *