Des bâtiments sains à partir de 2020

Les français doivent faire des efforts en faveur de l’écologie. Premier consommateur d’énergie en France, le parc immobilier est un secteur parfait pour concrétiser ces efforts. Pourquoi et comment peut-on procéder pour y arriver ? Les réponses sont à voir avant la fin de cet article

Ou en somme nous ?

Durant les décennies précédentes, l’augmentation de la consommation en électricité a presque doublé. Il est devenu nécessaire de démocratiser les bâtiments à énergie positive. En effet, grâce aux sommets environnementaux et aux réglementations ratifiées à l’issue de ces sommets, les BEPOS sont devenus la référence dans le secteur du bâtiment. Ces bâtiments suivent un objectif particulier : chaque bâtiment BEPOS doit produire plus qu’il ne consomme. A fortiori, ces bâtiments doivent consommer une quantité d’énergie suffisante pour tout son fonctionnement. Cet objectif implique une construction de bâtiment suivant certaines règles précises dont voici quelques unes.

Ou allons-nous ?

Architecture idéale

Un bâtiment BEPOS obéît à une architecture bioclimatique. Son installation électrique et sanitaire doit émettre le minimum en termes de gaspillage. En outre, le bâtiment à énergie positive exige certaines normes au niveau des installations, mais également l’adoption d’un comportement précis provenant des utilisateurs. En d’autres termes, les résidents doivent donc être informés quand à l’utilisation des installations écologiquement contrôlés mis en place dans leur installation sanitaire. Parmi ces installations, il faut mettre un accent sur cet élément : le compteur communicant.

Objectifs fixés

Les bénéfices d’une politique d’efficacité énergétique ne sont plus à démontrer. Mais selon l’électricien Antony tout le monde doit être au courant des bénéfices pour que tout marche bien.  Le cercle vertueux semble en en bonne voie puisque le nombre de logements collectifs rénovés à basse consommation par an a doublé sur la période 2017-2018, ceci, si on compare avec la situation en place 10 années auparavant. Par ailleurs, dans le secteur tertiaire, 3,45 millions de m² sont en cours de rénovation basse consommation en France. Pour information, la barre 1 500 opérations en logement collectif a même été dépassé durant cette année.  Aussi, les efforts abondent dans le bon sens. Près de 3 000 logements BEPOS (logements collectifs et maisons individuelles) sont en cours de certification sur le territoire national. Rendez-vous en 2020 pour savoir si tout marche bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *