Comment réaliser l’installation électrique pour motoriser un portail ?

Difficile d’envisager la motorisation d’un portail sans parler de l’installation électrique qui permet de la faire fonctionner. Si cette partie électrique du portail nécessite un circuit spécifique, un disjoncteur différentiel et un fusible, encore faut-il savoir comment les installer suivant la norme.

Le processus de raccordement à l’électricité d’un portail motorisé

La partie électrique de l’installation d’un portail motorisé est assez simple, toutefois, cela requiert un certain nombre d’éléments qu’il faut mettre en place au préalable.En effet, pour que le portail automatique puisse fonctionner correctement, il nécessite une alimentation secteur protégée par un disjoncteur ou un fusible de 10 A.À cela s’ajoute un disjoncteur différentiel de 30 mA reliés au tableau électrique suivant la norme NF C15 100.

Ensuite, l’installation électrique pour motoriser un portail nécessite un câblage spécifique, notamment du câble RO2V qui doit être 3 x 1,5 mm² jusqu’à 30 mètres et 3 x 2,5 mm² lorsqu’il est plus de 30 mètres. Le fil sera par la suite enterré au minimum à 50 cm de profondeur et passé sous gaine orange.

Ce câble sera au final relié au tableau de répartition d’une part et aux cellules photoélectriques et au feu orange d’autre part. Pour sécuriser l’installation,la pose d’un grillage avertisseur est nécessaire et sera placée au-dessusde la gaine. Lorsque la partie électrique est en place, la motorisation et les autres éléments du portail pourront être installés.

L’installation électrique d’un portail, les précautions à prendre

La NF C 15-100 est la norme référentielle en ce qui concerne les installations électriques en extérieure notamment ceux d’un portail motorisé installé à Paris ou ailleurs. Suivant les dispositions de cette norme, il faut que l’électricien Paris respecte un indice minimum de protection en fonction de l’emplacement de la partie électricité du portail. Le minimum étant d’IP24, cet indice pourra changer selonla proximité de l’installation à l’eau.

Aussi,il faut prévoir pour toutes les installations extérieures notamment pour toutes les applications non fixées au bâtiment à savoir le portail, des circuits spécialisés disposant des dispositifs de protections nécessaires.Enterrés à 50 à 85 cm, ces conducteurs qui alimentent le portail doivent respecterune distance de 20 cm par rapport aux autres canalisations.

Vu l’ensemble des travaux, l’installation électrique d’un portail automatique est réalisable seul, toutefois, l’aide d’un professionnel est nécessaire par mesure de sécurité. Il faudra alors faire appel à un électricien qui s’assurera de respecter toutes les dispositions de la norme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *